Qu’est ce que l’Énergie ?

 Tout dans l’Univers vibre et tout ce qui vibre transmet et reçoit de l’information. 

Il y a encore quelques années, la médecine moderne était divisée en deux catégories principales : l’Occidentale et l’Orientale.

Les soins de santé occidentaux, également appelés médecine allopathique, sont mécanistes ; les praticiens occidentaux cherchent à soulager les symptômes via des méthodes validées scientifiquement.

Nous devons honorer et respecter cette approche : ou en serions-nous sans les antibiotiques, la chirurgie ou les stimulateurs cardiaques … ?

De plus en plus, l’industrie médicale repose sur des appareils qui mesurent les champs biomagnétiques plutôt que les champs bioélectriques, car il est difficile d’analyser ces derniers à travers la peau – même en s’aidant du célèbre électrocardiogramme. Le tissu demeure néanmoins invisible aux champs biomagnétiques, c’est pourquoi tant d’appareils de diagnostic modernes, dont les magnétocardiogrammes, magnétoencéphalogrammes ..., sont à présent utilisés pour apprécier les processus interne du corps. Alors que la science a longtemps utilisé l’électricité pour aider à guérir le corps, maintenant elle se tourne vers le magnétisme.

(La magnétobiologie est l’exploration des différentes façons de recourir au magnétisme à des fins curatives.)

La médecine orientale se consacre aux soins holistiques, qui traitent la personne dans sa totalité – mental, corps et esprit – et pas seulement ses symptômes. Le traitement peut se focaliser sur la guérison physique, mais aussi sur des problèmes émotionnels, mentaux et spirituels.

(On range dans cette catégorie la médecine énergétique, l’une des appellations de ce travail avec le système énergétique.)

En Occident, nous utilisons des termes tels que médecine douce, naturelle ou alternative pour décrire cette approche. Ailleurs dans le monde, on qualifie la médecine Orientale de médecine traditionnelle.

Les méthodes Occidentales et Orientales semblaient opposer et le gouffre les séparant paraissait insurmontable, jusqu'à ce que les praticiens et patients prennent conscience que les deux approches s’enrichissaient l’une de l’autre. Avec cette découverte naquit un nouveau système de santé appelé les soins intégrés : le mariage de l’Occident et de l’Orient.

Les médecines occidentales, orientales et intégratives représentent toutes des voies essentielles vers la guérison. Mais il existe un autre composant à la gamme originale des soins de santé. On l’appelle la médecine énergétique.

« Tous les systèmes médicaux sont en réalité de nature énergétique. »

(Crédit photo : Fotolia.com)

Tout est constitué d’énergie : les molécules, les agents pathogènes, les médicaments et même les émotions.

 

Chaque cellule émet des impulsions électriques, et des champs magnétiques émanent du corps lui même.

 

Le corps humain est un système énergétique complexe, composé de centaines de sous-systèmes énergétiques. Des déséquilibres énergétiques engendrent la maladie ; par conséquent, on peut recouvrer ou rétablir la santé en équilibrant ses énergies.

 

« L’Énergie est Universelle. » 

Observez la surface du monde – le monde qui englobe l’apparence, l’ordinateur, les philosophies, votre peau – et vous découvrirez un univers de subtiles énergies à l’œuvre, rien n’est solide tout est énergie.

 

Bien que nous ne sachions pas précisément à quoi s’emploient ces énergies et comment elles agissent, nous savons qu’elles sont « présentes » et constituent les énergies qui sous-tendent la réalité physique. Elles vous constituent.

(Nos organes des sens sont localisés dans le corps physique, c’est à dire dans la matière. Ils vibrent donc sur cette fréquence, ce qui ne leur permet pas de « voir » les autres corps. Pour voir ceux-ci, il nous faut utiliser d’autres sens plus subtils, comme le ressenti, la clairvoyance ou l’intuition.)

 

Prononcez quelques mots. Saviez-vous que, via un procédé spécial appelé cymatique, vos paroles, lorsque leur son se répercute sur une plaque vibrante particulière, peuvent prendre une forme géométrique ?

Ils peuvent apparaître comme des mosaïques ou des mandalas, des triangles, des pentagrammes. De cette façon le son et la géométrie sont étroitement liés. Ce ne sont là que deux exemples des types de preuves et de méthodes qui entrent en jeu dans l’étude du système énergétique humain. Nous sommes fait d’énergie. Tout dans le monde est constitué d’énergie, qui peut être définie plus simplement par de l’ « information qui vibre ». Cette énergie – cette manne vitale – peut s’exprimer par des motifs, du son, la peau, une pensée ou même votre café du matin, mais il s’agit dans tous les cas d’énergie.

Nous ne pouvons pas percevoir les motifs plus subtils de notre peau ou la forme de nos paroles, mais ils sont néanmoins présents. Il en va de même pour certaines couches du corps et du monde. Même si elles sont imperceptibles par les cinq sens, elles existent.

« Le corps est en connexion constante et immédiate avec le monde. »

(Crédit photo : Fotolia.com)

« Notre corps possède cinq sens : le toucher, l’odorat, le gout, la vue et l’ouïe.

Mais il ne faut pas oublier les sens de notre âme : l’intuition, la paix, la vision par anticipation, la confiance et l’empathie.

La différence entre les gens provient de l’usage de ces sens.

La plupart des gens ont oublié leurs sens intérieurs. »

∞ C. Joybell C. ∞

Le Dr Masaru Emoto nous a démontré que nous pouvions modeler notre réalité :

(Une simple pensée est donc capable de structurer l’eau. Et selon sa teneur, la structure obtenue est différente. Or, un être humain est constitué en moyenne de 70 % à 80 % d’eau. Aussi y a-t-il de quoi réfléchir à la nature de nos pensées... et celles des personnes que vous rencontrez. Car celles-ci vont structurer le réseau hydrique de votre corps… positivement ou négativement selon les situations.)

 

Le son et la forme ont tous deux des aspects de l’énergie et ils s’entrecroisent souvent. Les sons comme les formes engendrent certains effets dans le corps subtil, et l’on peut les utiliser en thérapeutique.

On considérait le son comme tellement essentiel que l’une de ses échelles, qu’on appelle le solfège, fut gardée secrète pendant des centaines d’années. Le solfège est une échelle de six notes que l’on surnomme également l’ « échelle créationnelle ».

La musique traditionnelle indienne qualifie cette échelle de saptak, ou sept degrés, et associe chaque note à un chakra (les corps énergétiques).

Ces six fréquences et les effets qu’on leur attribue sont les suivants :

Do    396 Hz     Il délivre de la culpabilité et de la peur

     417 Hz     Il débloque les situations et facilite le changement

Mi     528 Hz     Il transforme et réalise des miracles (réparation de l’ADN)

Fa     639 Hz     Il encourage les liens/les relations

Sol    741 Hz     Il stimule l’intuition

La     852 Hz     Il invite au retour à l’ordre spirituel.

« Tout est énergie. 

La matière vibre à une fréquence relativement lente, et c’est la raison pour laquelle on la qualifie de matière physique. L’énergie qui vibre à une vitesse supérieure à celle de la lumière est la matière subtile. »

Il y a bonne santé quand un organisme et ses composants (comme les cellules et les organes) vibrent de manière optimale ; des problèmes de santé affectent l’organisme quand ces composants vibrent de façon contraire, en mettant en cause sa capacité à fonctionner. La vibration ou énergie externe influence également tous les organismes, y compris les personnes. Exposées à des vibrations ou à une énergie nuisible, les vibrations et les énergies internes à nos corps souffrent, et nous perdons la santé.

Il existe deux types principaux d’énergie : les énergies physiques et les énergies subtiles.

                             

L’anatomie des énergies subtiles est bien davantage qu’une légende, un héritage que nous ont légué nos ancêtres. Il s’agit d’un système viable constamment défini et redéfini par des praticiens qui se comptent par millions dans le monde.

(Photographie récupérée sur Internet)

Dans les deux mondes  - subtil et physique – les trois structures principales sont les champs (Auras), les canaux (Méridiens) et les corps (Chakras).

Les principaux champs subtils ou invisibles de l’homme comprennent le champ énergétique humain composé de l’aura, un ensemble de bandes d’énergies qui varient en fréquence et en couleur lorsqu’elles se déplacent à l’extérieur du corps.

(Champ biomagnétique composé d’information provenant de chaque organe, tissu corporel, mental, émotionnel et spirituel.)

Chacun des champs auriques ouvre à différents plans d’énergie et corps énergétiques et s’associe également à un chakra, échangeant ainsi de l’information entre les mondes en dehors et à l’intérieur du corps.

Le corps humain est aussi un système énergétique de canaux, rivières d’énergie, dont le rôle est de fournir une structure au corps.

Ces canaux relient l’univers physique à nos vibrants tissus vivants.

Il y a plus de 5000 ans, les chinois découvrirent un ensemble de canaux d’énergie subtile qui coulent à travers le corps, on les appelle les méridiens.

(Les praticiens contemporains les appellent généralement les points d’acupuncture.)

Les méthodes de traitements qui s’en inspirent sont les thérapies des méridiens, qui facilitent la répartition du qi, l’énergie Vitale Universelle nécessaire à la vie et qui crée toute matière physique.

(Au nombre de douze méridiens principaux et deux secondaires, ce réseau de canaux énergétiques véhicule le qi contrôlant ainsi toutes les fonctions corporelles et reliant toutes les parties du corps entre elle.)

Les organes énergétiques essentiels de notre système d’énergie subtile sont les Chakras. Ce sont les centres de force qui véhiculent le « vous en vous ». Chacun des chakras est associé à une couche particulière du champ aurique (Les Auras) et interagissent avec les méridiens énergétiques du corps.

Chaque cellule et organe du corps est un corps énergétique. Chacun d’eux recueille de l’énergie. Chacun d’eux dissout, métabolise et diffuse de l’énergie.

Chaque chakra influence le corps selon des procédés physiques, émotionnels, mentaux et spirituels uniques. Et cela parce que chaque organe énergétique vibre à une fréquence qui lui est propre et effectue un mouvement rotatoire à une certaine vitesse.

(Rappelez-vous : L’énergie est de l’information qui vibre.)

 

Traditionnellement, les chakras sont décrit comme des « roues de lumière » : des vortex d’énergie rotatoire. Aux nombres de sept chakras chez les Indous situés au niveau de la colonne vertébrale, joliment représenter par un Lotus.

 

Imaginez que l’on vous prête une paire de lunettes, au travers desquelles vous pouvez percevoir les actions des atomes, le mouvement des quanta, et le flux de votre conscience.

Les cultures antiques, telles que les cultures védique, égyptienne, tibétaine, juive, chinoise et maya avaient compris que chacun de nous est un reflet, un microcosme de l’Univers plus vaste.

« Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. »

∞ La Table d’Émeraude (ancien ouvrage d’alchimie) ∞

Nous pouvons en dire de même de nos systèmes énergétiques personnels. Notre système subtil imite l’univers extérieur. Notre moi physique reflète le subtil. Ces deux moi nous unissent à l’univers supérieur.